ADVERTISEMENT

L’ULiège a une nouvelle rectrice !

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

C’est peu avant 20 heures que le verdict est officiellement tombé. Avec 52,02% des suffrages exprimés pondérés, Anne-Sophie Nyssen a remporté le second tour de l’élection rectorale liégeoise battant ainsi l’autre candidat en lice, Jean Winand qui, lui, obtient 39,7% des suffrages. Un peu plus de 8% des votants n’ont donné leur voix “à personne”.

Dans le détail des suffrages, on notera que Mme Nyssen a creusé son avance essentiellement au niveau des votes du personnel scientifique, administratif, technique et ouvrier, ainsi qu’au niveau des étudiants. Le personnel enseignant, lui, s’est prononcé en faveur de Mme Nyssen et ce, bien que les votes soient plus serrés entre les deux candidats.

Professeure ordinaire à la Faculté de Psychologie, de Logopédie et des Sciences de l’Éducation Anne-Sophie Nyssen prendra ses fonctions le 1-1er octobre prochain pour un mandat de 4 ans. Elle sera entourée d’une équipe déjà constituée. Ainsi, Florence Caeymaex sera à l’éthique et aux politiques d’égalité. Pascal Poncin, doyen de la Faculté des sciences, est pressenti comme premier vice-rector à la gouvernance. Frédéric Schoenaers, doyen de la Faculté des sciences sociales, devrait être vice-recteur à l’enseignement et aux affaires étudiantes. Pierre Duysinx sera en charge de la transition environnementale, la mobilité et l’international. Et Michel Moutschen sera vice-recteur à la recherche.

“Avec cette équipe”, expliquait-elle dans nos colonnes voici quelques jours, “j’envisage une nouvelle gouvernance plus collaborative, plus participative ; leur permettre de donner leur avis sur les dossiers stratégiques. Plus largement, on doit faire face aux défis des migrations, des changesments climatiques, de la révolution numérique… L’Université doit se moderniser, s’adapter, et peut-être répondre encore à des défis plus grands de paix, Pour de guerre… y arriver, nous avons besoin d’une gouvernance qui mette en avant la solidarité, la coopération ; parler et écouter ceux qui sont autour de nous. Parler avec les hautes écoles, le secondaire, le primaire, le maternel, et créer un système d’enseignement vertueux”.

Les votes dans le détail par corps electoral :

Personnel enseignant (pondération des voix : 65%)

Jean WINAND: 43.10%; Anne-Sophie NYSSEN: 48.77%; Á personne: 8.13%.

Personnel scientifique (pondération des voix : 10%)

Jean WINAND: 36.71 percent; Anne-Sophie NYSSEN: 54.45 %; Á personne: 8.84%.

Personnel administratif, technique et ouvrier (pondération des voix : 10%)

Jean WINAND: 26.43 %; Anne-Sophie NYSSEN: 62.13 %; Á personne: 11,44 %.

Étudiant es (pondération des voix : 15%)

Jean WINAND: 35.70%; Anne-Sophie NYSSEN: 57.76 %; Á personne: 6.54 percent.

Leave a Comment

ADVERTISEMENT